Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LETTRE DE FRANCE
LETTRE DE FRANCE
Menu
REDEVANCE TV: VOICI A QUOI ELLE SERT

REDEVANCE TV: VOICI A QUOI ELLE SERT

REDEVANCE TV: VOICI A QUOI ELLE SERT

Comme chacun le sait, la redevance pour l'audiovisuel public, jadis votée pour aider les personnes âgées, va encore augmenter. Et comme chacun le sait également, son produit n'ira nulle part ailleurs que dans les caisses de l'Etat, en vertu du bon vieux principe de Finances Publiques : celui de la non affectation budgétaire, selon lequel est interdite l'utilisation d'une recette déterminée pour le financement d'une dépense déterminée (Ordonnance du 2.1.1959).

Dès lors, vu que non seulement les caisses sont vides mais qu'il manque de plus en plus de quoi commencer à rembourser ne seraient-ce que les intérêts de la dette publique de la France, qui s'élève à la modique somme de 2.170,6 Milliards d'Euros au 30.06.2016 ( soit 3% de plus que l'an dernier au 3ème trimestre et près de 99% du P.I.B.), il est bien clair qu'il s'agit là, parmi d'autres, d'une nouvelle augmentation d'impôts aussi douloureuse qu'inutile.

Pour certains, la pilule serait moins amère si les chaines de l'audiovisuel public, soi-disant surveillées comme les chaines privées par le CSA, remplissaient leurs missions de manière sinon objective tout au moins impartiale; en effet, eu égard à ce que nous coûtent en impôts les milliers d'emplois des "surveillés" et des "surveillants", tous nourris au même râtelier ( près de 200 000 € par an par exemple pour le président du CSA, nommé par F. HOLLANDE en 2013), l'on serait en droit de prétendre à un minimum d'éthique professionnelle de part et d'autre.

Mais il n'en est rien, bien au contraire. Comme indiqué dans un précédent billet, Antenne 2 semble vouloir se distinguer par un zèle anti-sarkozyste tout particulier puisque, après avoir orchestré les ragots du sinistre Patrick BUISSON (Cf. notre édition d'hier) et relayé tous les sondages douteux plaçant l'ancien Président en perte de vitesse à la Primaire, voilà maintenant qu'elle se mêle de comparer HOLLANDE et SARKOZY, qui seraient, selon un sondage d' Odoxa (? connais pas) aussi mauvais présidents l'un que l'autre pour "deux Français sur trois".

Dans quel pays vivons-nous, donc ? dans un "État de Droit" ? comme le prétend HOLLANDE ? et pas plutôt dans une dictature digne de la Corée du Nord, ridicule du président compris ?

Est-ce un État de droit le pays dans lequel le nombre de fonctionnaires est le plus élevé d'Europe sans pour autant que les Services Publics, gangrénés par des syndicats extrémistes, des affairistes sans scrupules et des administrations pléthoriques, fonctionnent convenablement ?

Est-ce un État de droit le régime dans lequel les principaux moyens d'information sont aux mains de "partenaires politiques" grassement rémunérés, en brut et en nature, et les organes d'opposition pourchassés ou mis sous écoutes ?

Est-ce une démocratie le pays où le gouvernement, composé de trois fois plus de ministres qu'il n'en faut (ils sont 49), ne représente pas même 15% du Corps Électoral ?

Est-ce une République l'entité dans laquelle 85% de la population est soumise à un pouvoir issu du mensonge et de la ruse ?

De fait la France n'est plus la France.

Elle a été cent fois, mille fois violée, piétinée, humiliée, sacrifiée par ceux qui se posent en "défenseurs des droits de l'Homme" et détruisent pan par pan tous les fondements de notre société, afin de l'offrir définitivement à ceux qui la convoitent, nue et crue, tragiquement dépourvue de ses racines, ses traditions, son Histoire, sa langue, ses chercheurs et ses artistes, ses grandes fortunes enfuies ailleurs, son génie créateur, son identité et sa fierté...

Durant les heures les plus sombres de notre Histoire existait encore une Presse libre, parfois clandestine mais vivante. Aujourd'hui elle se fait rare, très rare, et s'il n'y avait l'internet (jusqu'à quand ?) elle serait morte.

Aussi je pose la question: face à ce constat, que nul ne peut démentir, qui peut penser qu'en 2017 un autre que Nicolas SARKOZY, avec l'expérience et le punch qu'il a, pourra enfin remettre les pendules à l'heure, que ce soit sur le plan du terrorisme mondial, de l'Europe en survie artificielle, de la dette abyssale de la France, du chômage de masse qui ne cesse d'augmenter comme les impôts, là où partout ailleurs ils diminuent l'un et l'autre, de la Justice éperdue, des migrants, des assistés mieux lotis que les ouvriers ou employés travaillant 35 heures payées 39, etc.

JUPPE, FILLON, LEMAIRE, NKM, (j'en oublie peut-être) ont-ils jamais eu et auront-ils un seul jour de leur vie la puissance de travail, le courage, la détermination et l'expérience de Nicolas SARKOZY, adoré des uns, haï des autres mais ne laissant personne indifférent ?

Franchement, je crois qu'il n'y a pas photo.

HF

PS Je rappelle, pour ceux qui sont tombés dans le piège du Nicolas Sarkozy pourra-t-il se présenter avec toutes ses "affaires", que François MITTERRAND était toujours inculpé dans l'affaire du faux attentat de l'Observatoire quand il a été élu et puis réélu, tout comme CHIRAC pour je ne sais quelle affaire " de corne-cul" comme disait Molière.